Hakanaï

2013 — 40 min

Une performance pour une danseuse dans un cube d’images en mouvement. Une chorégraphie qui dessine l’évanescence du rêve et l’impermanence des choses.

« Dans la langue japonaise, Hakanaï définit ce qui est impermanent, fragile, évanescent, transitoire, entre le rêve et la réalité. Mot très ancien, il évoque une matière insaisissable associée à la condition humaine et à sa précarité, mais associée aussi à la nature. Il s’écrit en conjuguant deux éléments, celui qui désigne l’homme et celui qui désigne le songe. Ce collage symbolique est le point de départ de cette partition pour une danseuse rencontrant des images, faisant naître un espace situé à la frange de l’imaginaire et du réel. »

Claire Bardainne & Adrien Mondot

Les images sont animées en direct, selon des modèles physiques de mouvement, au rythme d’une création sonore également interprétée en direct. Le spectacle est quadri-frontal, et à l’issue du temps de performance, l’installation est ouverte aux spectateurs.

Crédits

Conception, direction artistique, scénographie
et mise en scène 

Claire Bardainne
& Adrien Mondot

Conception informatique 
Adrien Mondot

Danse 
Akiko Kajihara, Virginie Barjonet, Satchie Noro, Francesca Ziviani en alternance

Interprétation numérique 
Jérémy Chartier, Loïs Drouglazet, Rodolphe Martin en alternance

Création sonore 
Christophe Sartori, Loïs Drouglazet

Interprétation sonore 
Clément Aubry, Jérémy Chartier, Loïs Drouglazet, Christophe Sartori, Pierre Xucla en alternance

Design-construction 
Martin Gautron, Vincent Perreux

Dispositifs informatiques 
Loïs Drouglazet

Création lumière 
Jérémy Chartier

Regard extérieur 
Charlotte Farcet

Direction technique 
Alexis Bergeron

Administration 
Marek Vuiton

Production 
Margaux Fritsch, Delphine Teypaz


Production 
Adrien M & Claire B

Coproductions 

Les Subsistances, Lyon

Centre Pompidou-Metz

Accompagnement à la production et résidence de création, Ferme du Buisson - Scène nationale de Marne-la-Vallée

Atelier Arts Sciences (CEA Grenoble, Hexagone Scène Nationale Arts Sciences - Meylan)

Les Champs Libres, Rennes

Centre des Arts, Enghien-les-Bains

Co-financé dans le cadre du programme « Lille, Ville d’Arts du Futur » visant à développer les expérimentations mêlant arts et innovations technologiques ».

Accueil en résidence Centre de création et de production de la Maison de la Culture de Nevers et de la Nièvre (MCNN).

Micro Mondes, Lyon

Aide 
Ministère de la Culture et de la Communication DICRéAM.


La compagnie
Adrien M & Claire B
est conventionnée
par la DRAC Auvergne-
Rhône-Alpes, par la Région
Auvergne-Rhône-Alpes
et soutenue par la Ville
de Lyon.


Photos
© Romain Etienne - item
© Virginie Serneels

  • Informa Digital Dance Magazine
    03/25/2015
    Leaping into the Digital Future
    Stephanie Woodard

    Dancers these days are enjoying an ever-enlarging toy box of intriguing digital playthings as designers develop sensors that can be embedded in pointe shoes, clipped to tunics, implanted in headgear, and tucked up tutus. These allow performers to interact with software, trigger lights and sound, create computer-screen calligraphies, and more. Chinese researchers imagine a classroom application. They claim that sensors in dance shoes can determine whether the dancer’s technique is up to standard—relieving teachers of this chore. Choreographers and software designers are flooding stages with digital projections, making them look like 3-D computer screens. Swirling, pulsing virtual environments surround performers in works like those from dance company Chunky Move in Australia, Japanese dancer Yoko Ando, and digital artists Adrien M/Claire B in France.

    → Consulter l’article complet
Recevez par mail le lien pour télécharger le dossier de présentation, la fiche technique et les images